LYCEE AGRICOLE LA BAROTTE -
HAUTE CÔTE-D'OR   CHATILLON SUR SEINE

Chargé de Mission Environnement

 

Définition de l'emploi/métier :

Ce métier consiste à mettre en œuvre une politique environnementale définie par l'organisme employeur. Le chargé de mission environnement est appelé également à proposer, animer une politique, concevoir, monter et conduire des projets, conseiller les maîtres d'ouvrage sur des problématiques environnementales.

 

Conditions générales d'exercice de l'emploi/métier :

Les employeurs sont soit l'Etat ou ses établissements publics à vocation environnementale (ADEME, agences de l' eau, Conservatoire du Littoral, CSP, ONCFS, ONF...), soit les collectivités territoriales ou leurs groupements (Conseils régionaux, Conseils généraux, syndicats mixtes, parcs naturels régionaux...) soit pour un nombre de postes plus restreint des associations en charge d' une politique environnementale thématique ou territoriale (conservatoires de sites naturels, agences régionales d' environnement...).

En fonction de la taille de la structure et de l’importance des programmes à mettre en œuvre, le chargé de mission travaille seul ou au sein d’une équipe pluridisciplinaire, et exerce tout ou partie des fonctions qui composent ce métier.

 

Formation et expérience :

 L'emploi/métier est accessible à partir de formations de niveau III (BTSA) après une baccalauréat scientifique ou technologique (STAV) pour les expérimentateurs et les techniciens. Pour certains emplois temporaires, un niveau IV (bac techno STAV) accompagné d'une petite expérience peut être suffisants.

Les emplois d'ingénieurs de recherches et d'études sont accessibles à partir de formations de niveaux II et I (diplôme d'études approfondies "DEA", par exemple). Les emplois de chercheurs sont généralement accessibles avec un doctorat. Dans le secteur public, l'emploi/métier est accessible par concours sous certaines conditions de recrutement et de niveau de formation.

 

Activités spécifiques :

  • Conduite de thèmes de recherche appliquée ou fondamentale (définition des protocoles expérimentaux, suivis des actions, coordination)
  • Mise en place des essais et réalisation des travaux systématiques dans les domaines expérimentaux.

  • Conception et réalisation d'enquêtes, d'études techniques ou économiques.

  • Formation de techniciens, d'étudiants.* Domaines d'intervention :

  • Milieu physique et agronomie.

  • Production végétale.

  • Production animale.

  • Production marine (végétale ou animale).

  • Economie et sociologie rurales.- Structures.

  • Environnement.

 

Lieu d'exercice de l'activité :

  • Organisme public (Collectivités territoriales, Chambres Consulaires) ou parapublic (INRA, IFREMER, CNRS...).

  • Organisme privé, laboratoire privé.

  • Travail sur le terrain (stations expérimentales, ateliers pilotes