LYCEE AGRICOLE LA BAROTTE -
HAUTE CÔTE-D'OR   CHATILLON SUR SEINE

ANIMATEUR NATURE

 

Définition de l'emploi/métier :

Raconter des paysages, des hommes et l'histoire d'un pays à des publics divers, tout en les sensibilisant au respect et à la préservation de l'environnement : telle est la mission de l'animateur nature.
En un mot : il forme des éco citoyens.

 

Conditions générales d'exercice de l'emploi/métier :

L'animateur nature travaille dans les associations de protection de la nature, les structures spécialisées dans l'éducation à l'environnement, les centres permanents d'initiation à l'environnement, les groupements régionaux d'animation de la nature, les collectivités locales, les parcs naturels.

Pendant la belle saison, l'animateur ne compte pas ses heures, en organisant de nombreuses activités en pleine nature. Par exemple, sorties pour découvrir la flore et la faune en plaine, en forêt, en montagne, en bord de mer. Le reste de l'année, il reste davantage à son bureau pour préparer les futures actions de sensibilisation à la nature. Botaniste dans l'âme.

 

Formation et expérience :

De plus en plus souvent, les employeurs réclament des animateurs nature qualifiés à bac+2, voire bac+3 et dotés d'un diplôme dans le domaine de l'animation.

  • le BTS agricole gestion et protection de la nature. La spécialité en animation nature s'adresse d'abord à des bacheliers agricole (bac techno agricole) ou scientifiques (bac S) souhaitant évoluer vers des emplois dans les associations de protection de la nature, les parcs, les écomusées...

  • le brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (BPJEPS). La spécialité loisirs tous publics permet d'exercer en tant qu'animateur-éducateur dans le secteur de l'environnement. Cette spécialité peut se faire après un bac agricole (bac techno agricole).

 

Activités spécifiques :

  • Botaniste dans l'âme : Amoureux de la nature, l'animateur le prouve grâce à ses connaissances sur la faune et la flore, sur les moyens de protection de l'environnement et sur les milieux naturels des régions françaises.

  • Pédagogue et polyvalent L'animateur a le sens du contact, sait encadrer des groupes de tous âges et fait preuve de pédagogie pour s'adapter à son public. Dans le cas d'un public étranger, la maîtrise d'au moins une langue vivante est appréciée. Enfin, pour alterner animation proprement dite et phase de conception de projets, l'animateur sait également se montrer polyvalent.

  • Esprit d'initiative et d'équipe Pour la mise en place de projets intercommunaux, l'animateur nature peut être amené à mettre sur pied des partenariats avec des collectivités territoriales, des associations, des entreprises... Un esprit d'équipe est alors plus que souhaitable.

 

Lieu d'exercice de l'activité :

La profession devrait continuer à se développer grâce à la mise en valeur du patrimoine et des loisirs verts. Actuellement, 75 % des animateurs nature sont employés par des associations. Parmi elles, les 63 centres permanents d'initiatives pour l'environnement (CPIE) emploient, par exemple, 700 salariés dont 350 animateurs nature. Quelques animateurs travaillent encore dans les réserves et les parcs naturels, très peu dans les communes ou les départements.