LYCEE AGRICOLE LA BAROTTE -
HAUTE CÔTE-D'OR   CHATILLON SUR SEINE

CONTROLEUR DE CROISSANCE

DEFINITIONS DE L'EMPLOI/METIER 

Le contrôleur de croissance intervient sur les élevages d'animaux (boeufs, moutons, porcs) destinés à la boucherie. Deux à trois pesées par an suffisent à s'assurer de la prise de poids. Autre pratique : le pointage. Le contrôleur de croissance mesure l'animal à différents endroits de son corps afin de vérifier son bon développement.

Rattaché au responsable technique, le contrôleur assure le suivi d'une quarantaine de fermes d'élevage, réparties sur une zone géographique parfois étendue. À ce poste, il peut encadrer une équipe d'agents de pesée, qui effectuent les prélèvements de lait et pèsent les animaux. Dans ce cas, il organise leurs tournées et vérifie leur travail.

CONDITIONS GENERALES D'EXERCICE DE L'EMPLOI/METIER

 

L'emploi/métier s'exerce en collaboration avec les producteurs et principalement sur les lieux mêmes de la production. L'activité nécessite des contacts fréquents avec les animaux.

L'autonomie dans le travail est importante mais nécessite cependant de respecter la périodicité de certaines opérations. Les déplacements fréquents sont effectués dans une zone géographique rurale parfois étendue.

Dans le domaine de la production animale, les interventions ont lieu dans des endroits parfois bruyants et caractérisés par des odeurs fortes et tenaces.

FORMATION ET EXPERIENCE

Cet emploi/métier est accessible, selon les spécialités, à partir de formations de niveaux V (BEPA), IV ( Bac Pro) ou III (BTSA).

Une connaissance confirmée du milieu agricole et de ses pratiques est parallèlement exigée.

L'emploi/métier est également accessible dans certaines spécialités à partir d'une expérience reconnue dans un secteur de la production agricole.

Pour certains emplois tels qu'inséminateur artificiel ou contrôleur laitier, le recrutement est obligatoirement suivi d'un cycle de formation de plusieurs semaines.

ACTIVITES SPECIFIQUES 

  • Activités exercées :

    • Identification et certification du cheptel (inventaire du cheptel, marquage, identification d'individus, de lots...).

    • Insémination artificielle (sélection des reproducteurs, mise en place des semences...).

    • Contrôle de performances sur des animaux (nombre de naissances, pesée des animaux, pesée du lait...).

    • Contrôle du respect des normes sanitaires.

  • Domaines d'intervention :

    • Animaux vivants (bovins, ovins, caprins, porcins, chevaux, volailles, lapins...).

    • Animaux morts (contrôle des carcasses, autopsies).

    • Produits d'origine animale (lait, oeufs...).

  • Responsabilités exercées :

    • Encadrement d'une équipe.

LIEU DE L'EXERCICE ET DE L'ACTIVITE

    • Organisme public ou parapublic : Chambre d'agriculture, établissement départemental de l'élevage, groupement de producteurs...).

    • Organisme privé : négociants, marchands de bestiaux, grossistes …)